Rosace
Recherche
Menu

La pression sur les opérateurs télécoms

#fibrefrance
Retour à la liste

Le gouvernement a demandé vendredi 7 juillet 2017 aux opérateurs télécoms d'accélérer le déploiement des réseaux et de définir en septembre une feuille de route permettant d'atteindre l'objectif d'un accès au très haut débit partout en France au plus tard d'ici 2022.

Emmanuel Macron n’exclut pas de "contraindre davantage les opérateurs".

"Le gouvernement a demandé aux opérateurs d'accélérer le déploiement des réseaux fixe et mobile et de définir une feuille de route détaillée dès septembre permettant d'atteindre l'objectif fixé par le gouvernement", indique dans un communiqué le ministère de la Cohésion des Territoires, au terme d'une première réunion de travail avec les opérateurs.

Mardi, lors de sa déclaration de politique générale devant l'Assemblée nationale, le Premier ministre Édouard Philippe a promis de garantir l'accès au très haut débit partout en France "au plus tard d'ici 2022".

Le gouvernement a précisé qu'"une attention particulière sera également portée à la visibilité et à la prévisibilité des déploiements filaires et mobiles 4G, afin que soit mis en place un observatoire unique de la couverture numérique, actualisé par trimestre".

Lors de cette réunion, les opérateurs ont rencontré le ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard, les secrétaires d'État, Julien Denormandie et Benjamin Griveaux, et le secrétaire d'Etat en charge du Numérique, Mounir Mahjoubi.

"Après avoir dressé un état des lieux, partagé avec les opérateurs, sur les dynamiques de déploiement du très haut débit et de la téléphonie fixe, les ministres ont rappelé l'ambition du gouvernement en matière de couverture très haut débit: couverture de l'ensemble du territoire en très haut débit fixe à échéance 2022, et accélération significative de la couverture mobile avec la fin des zones blanches 4G", détaille le communiqué.

Le gouvernement proposera "un pacte pour les collectivités" lors de la première Conférence nationale des territoires qui se tiendra mi-juillet.

"Tous les opérateurs partagent le constat d'une impatience générale vis-à-vis de la couverture numérique du territoire", déclare Pierre Louette, président de la Fédération française des télécoms (FFT), l'association professionnelle qui représente tous les opérateurs (sauf Free). Mais, si l'Etat veut accélérer, ce sera donnant-donnant. Ceux-ci réclament ainsi une politique fiscale plus favorable à l'investissement.

Plus de détails ici...

Publié le 08/07/2017

Votre avenir numérique

Accédez aux informations relatives à votre commune !

Restez informé !

Type de public

Type d'information