Le site internet Losange Fibre est optimisé pour les navigateurs de nouvelle génération.
Nous vous invitions à utiliser Google Chrome, Firefox, Safari ou Microsoft Edge dans leur dernière version.
Quel est l’impact sur l’emploi ?
Éligibilité
Bot

Quel est l’impact sur l’emploi ?

Le contrat qui lie la Région Grand Est à Rosace prévoit qu’au moins 15 % des postes de travail en équivalent temps plein, nécessaires au déploiement de la fibre optique en Alsace, soient réservés à des salariés en insertion. Cela via des embauches directes ou indirectes, notamment de câbleurs et de poseurs. Pour tous les contrats de travaux avec des sous-traitants, une clause d’insertion sociale prévoit également que 15 % minimum des heures travaillées soient réservées à du personnel en insertion.

Ces seuils sont aujourd’hui dépassés par Rosace. Le taux d’insertion moyen est de 18 % pour le Groupement d’intérêt économique du projet. Dans certains cas, il est même nettement supérieur. Par exemple, au sein de l’entreprise NGE qui réalise la moitié des travaux de déploiement, 40 % des personnes recrutées jusqu’à présent s’inscrivent dans une démarche d’insertion.

70 embauches ont été réalisées en Alsace en 2016. 200 autres sont prévues en 2017. À terme, 500 personnes seront mobilisées.

En novembre 2016, une École de formation à la fibre optique a été ouverte à Strasbourg dans le cadre du projet Rosace. Pendant le temps de déploiement du réseau, 100 000 heures de formation seront dispensées à travers 6 modules différents pour les différents métiers de la fibre optique. Ce dispositif est proposé à la fois pour des formations initiales, pour des requalifications et pour de l’insertion professionnelle. Autour de Rosace, les partenaires de cette école sont l’AFPA Grand Est, la CCI d’Alsace, Plateforme, le groupe NGE et Altitude Infrastructure.

En janvier 2017, un nouveau module de formation a été ouvert. Il porte sur le métier de dessinateur-projeteur de réseau télécoms. Une qualification aujourd’hui fortement recherchée pour le projet Rosace. Ces formations s’inscrivent dans un cadre spécifique. Elles visent l’employabilité immédiate, sans chercher nécessairement à délivrer un diplôme.

La formation principale concerne le déploiement de la fibre optique sur le terrain. Elle correspond au métier d’installateur de réseaux câblés de communication. Elle s’adresse d’une part aux salariés des entreprises du secteur BTP ; les filiales régionales de NGE, Muller et EHTP. D’autre part, aux sous-traitants. Et enfin, aux nouveaux embauchés, notamment les demandeurs d’emploi concernés par la clause d’insertion du projet.

« Nous sommes dimensionnés pour accueillir jusqu’à 22 stagiaires simultanément », précise Walter Guyonvarch, directeur de projet pour Rosace.

Steve Jecko, directeur régional de l’AFPA Alsace, un des partenaires de l’École de la fibre optique de Strasbourg précise : « Forts de cette expérience alsacienne, nous souhaitons dupliquer cette école sur d’autres territoires. Nous envisageons notamment une autre implantation dans le Grand Est dans le cadre du futur déploiement de la fibre optique, voulu par la Région Grand Est, dans les Ardennes, l’Aube, la Marne, la Haute-Marne, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse et les Vosges. »

À découvrir en vidéo :

Publié le 28 avril 2017
Articles relatifs